50e ÉDITION – 26 > 29 JANVIER 2023
Journée pro : 25 janvier
Billetterie
FIBD
Billetterie
50e ÉDITION – 26 > 29 JANVIER 2023
Journée pro : 25 janvier
EXPO ROUSSIN slider

Simon Roussin, la grande aventure !

En dix ans et autant de livres, Simon Roussin est parvenu à faire entendre sa voix, entre amour passionné de la bande dessinée classique et récits d'auteur cherchant sans cesse à explorer de nouveaux territoires. Cette exposition retracera l'ensemble de son parcours artistique, s'intéressant notamment à la figure du héros, moteur et dépositaire du récit d'aventure, colonne vertébrale de sa réflexion artistique. 

Né en 1987, Simon Roussin grandit dans la région lyonnaise. C'est aux Arts décoratifs de Strasbourg, dont il sort diplômé en 2011, qu'il fait la connaissance de Marion Fayolle et de Matthias Malingrëy, avec qui il fonde la revue Nyctalope. Neuf numéros voient le jour entre 2007 et 2017. Fort de cette expérience formatrice, Simon Roussin n'attend pas la fin de ses études pour publier Robin Hood (L'Employé du moi, 2010), puis surtout, l'année suivante, Lemon Jefferson et la Grande Aventure, aux éditions 2024, sises dans la capitale alsacienne. Flamboyant récit post-apocalyptique mis en couleur aux feutres, l'album est retenu en 2012 dans la sélection officielle du Festival d'Angoulême. 

En 2012 également paraît Heartbreak Valley (éditions 2024), un road-trip étrange dans une nuit sans fin, traité via un clair-obscur dépouillé qui tranche nettement avec ses précédentes productions. Pour autant, ces trois premiers livres font déjà apparaître avec force les lignes directrices du travail de Simon Roussin : l'envie de rendre hommage à ses lectures d'enfance, un talent magistral pour la couleur et la lumière et, surtout, une grande audace graphique et narrative. 

La figure du héros, moteur du récit d'aventure classique dans lequel il a baigné, s'impose déjà comme la colonne vertébrale de son œuvre. On la retrouve par la suite dans ses livres jeunesse (Les Aventuriers et Le Bandit au colt d'or, éditions Magnani), aussi bien que dans ses deux albums abordant l'épopée de l'Aéropostale, à savoir Prisonnier des glaces et Xibalba (éditions 2024, en sélection officielle au Festival d'Angoulême en 2019). Assumant avec sincérité son amour de la bande dessinée classique mais également du cinéma, Simon Roussin a su reprendre à son compte les codes du genre, sans pour autant jamais dévier de son propre chemin artistique. Livre après livre, il a ainsi développé une voix singulière et affirmée, en particulier à travers des coups de génie scénaristiques, un dessin subtil et une mise en couleur d'une radicalité déconcertante. Autant d'éléments qui peuvent séduire les lecteurs amoureux d'une BD traditionnelle, tout en les invitant à explorer de nouveaux territoires.