50e ÉDITION – 26 > 29 JANVIER 2023
Journée pro : 25 janvier
Billetterie
FIBD
Billetterie
50e ÉDITION – 26 > 29 JANVIER 2023
Journée pro : 25 janvier
SLIDER SELECTIONPRIXDUPUBLIC v6

Sélection Fauve d'Angoulême - Prix du Public France Télévisions 2023

Le Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême et France Télévisions ont le plaisir de s'associer pour la 4e fois autour du Prix du Public. Partenaire du Festival depuis maintenant 10 ans, France Télévisions s'engage quotidiennement à promouvoir la culture et diffuser la passion du livre et de la lecture.

Les 8 bandes dessinées en lice cette année ont été sélectionnées par un comité de journalistes et de spécialistes de la littérature de France Télévisions :

· présidé par Michel Field

· Daphné Bürki (Culturebox)

· Jérôme Deboeuf (France 3 Poitou-Charentes)

· Francis Forget (France Info culture)

· Éric Guillaud (France 3 Pays de la Loire)

· Nicolas Lemarignier (France 2)

· Anne-Marie Revol (Franceinfo canal 27)

· Augustin Trapenard (La Grande Librairie, France 5)


Sélection du Fauve d’Angoulême - Prix du Public France Télévisions 2023 :

La cendre et l’écume, Ludovic Debeurme, Cornélius

La couleur des choses, Martin Panchaud, çà et là

La Dernière Reine, Jean-Marc Rochette, Casterman

Hoka Hey, Neyef, Label 619 – Rue de Sèvres

Ils brûlent, t.1, Aniss el Hamouri, 6 pieds sous terre

Merel, Clara Lodewick, Dupuis Naphtaline, Sole Otero, traduction d’Éloïse de la Maison, çà et là

Roxane vend ses culottes, Maybelline Skvortzoff, Tanibis

Suite à un appel lancé par France Télévisions en décembre, ces 8 bandes dessinées seront offertes en lecture à 9 téléspectateurs choisis sur lettre de motivation parmi des centaines de candidatures. Ce jury de lecteurs se réunira le samedi 28 janvier, dans les coulisses du Festival, pour délibérer, voter et élire le lauréat du 4e Fauve d'Angoulême Prix du Public - France Télévisions qui sera décerné lors de la Cérémonie de Remise des Prix du Festival le soir même. En 2022, le Prix avait été remis à Léa Murawiec pour sa bande dessinée Le Grand Vide parue aux éditions 2024.

Découvrez le Jury de lecteurs du Fauve d'Angoulême - Prix du Public France Télévisions 2023 !

Coline BOST (33400 Talence)

« Je suis aphantasique : c’est-à-dire que mon cerveau ne peut pas créer d’images, de représentations visuelles mentales. Alors quand une bande dessinée m’embarque dans son histoire, mes 5 sens sont davantage sollicités et c’est à la fois la magie du cinéma et celle de la littérature : le meilleur des deux mondes. »

Marius CAILLAUD (16290 Moulidars)

« La bande dessinée a pris une plus grande place dans ma vie à la sortie du lycée. Ma première rencontre marquante qui a suscité ma curiosité et développé un vif intérêt pour ce type de production fût la découverte du classique d'Art Spiegelman : Maus. C'est en refermant l'ouvrage que j'ai compris à quel point la bande dessinée pouvait être un vecteur d'émotions tout aussi puissant que les livres si ce n'est plus. »

Pascal DUBERNET (87280 Limoges)

« Je suis un lecteur assidu de bandes dessinées de 45 ans, originaire d'Angoulême. Je fréquente le Festival depuis que je sais lire... J'ai une "consommation" élevée de bandes dessinées, j'en dévore plusieurs par semaine. Pour découvrir de nouveaux trésors, je compte sur le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême et ses master-classes et autres expositions. Je suis à la fois amateur de nouveautés et de bandes dessinées patrimoniales (j'apprécie particulièrement Les productions des années 40-50-60). »

Camille FEINTRENIE (19330 Favars)

« Lors de mon passage en librairie, je sélectionne méticuleusement chacun des ouvrages que je souhaite acheter en me basant sur plusieurs points tels que : le graphisme, la typographie, les couleurs, le sujet, les illustrations... et la façon dont est traité la mise en page, est aussi importante pour moi. Ce qui m’inspire parfois pour mes projets et ce qui nourrit ma culture visuelle. »


Francis HUBE (16400 Puymoyen)

« Du jour où la bande dessinée est entrée dans ma vie, plus ou moins proche, elle ne m'a jamais quitté. Si la mémoire fabrique parfois les souvenirs d'enfance, elle ne peut nier les samedi après- midi de mon enfance quand ma mère me laissait à la bibliothèque municipale le temps pour elle d'aller faire les courses et revenir me chercher. »

« J'ai découvert tellement d'horizons, appris tellement de choses. De nos jours, j'emprunte des bandes dessinées dans 4 médiathèques différentes du Grand Angoulême, je lis au minimum 50 albums par mois, je prends des cours de dessin, je participe à des jurys de lecteurs...et j'ose même présenter ma candidature ! »

« Nul doute que ceux et celles qui seront choisi.es pour le jury le seront pour d'excellente raisons, que j'en fasse parti ou pas. L'essentiel est d'avoir permis à des lecteurs de pouvoir s'exprimer en vrai, dans la vraie vie, de vive voix sur la passion qui les anime. »

Boris HAOUASSI (17600 Corme-Royal)

« Dernier point qui me parait prégnant et indispensable, la transmission. En effet depuis que mes enfants sont petits et jusqu’à récemment -ils ont 12 / 15 /18 ans- je leur lisais des bandes dessinées, le soir, dans le lit tous les quatre comme histoire du soir. On a écumé les Donjon, Ralph Azham et bien d’autres séries empruntées à la médiathèque. Cette transmission se poursuit toujours avec pour les anniversaires, les événements spéciaux ou Noël par le cadeau à nos enfants d’un livre mais aussi d’une BD dédicacée par un texte de nos soins. Depuis trois ans, lentement mais surement je leur administre des doses régulières de Corto Maltese (en plus des expositions à Bordeaux ou St Palais). Rassurez-vous tout se passe bien, ils réagissent très bien à ces inoculations. »

Jérémy MERCIER (33000 Bordeaux)

« Je suis lecteur de bandes dessinées depuis tout petit et passionné. J’ai baigné dedans par les lectures de bds franco-belge de mon père, et par mes premières lectures de bandes dessinées : Tom- Tom et Nana, Tintin, Astérix, les Schtroumpfs, etc. J’ai aussi lu des mangas pendant mon adolescence comme Yu-Gi-Oh ou encore Tsubasa Reservoir Chronicles. Je suis revenu à la bande dessinée un peu avant ma formation en licence professionnelle de libraire à l’IUT Bordeaux Montaigne en 2019. C’est là que j’ai découvert la bande dessinée indépendante et alternative, qui est devenue mon cœur de lectures. »

Marion OVIEVE (33200 Bordeaux)

« Adolescente, mon père était principal de collège. Je lui empruntais ses clés tous les week-ends pour passer des heures au CDI à lire toutes les BD que la documentaliste du collège, fan de bandes dessinées avait achetées pour les élèves. J’ai découvert des auteurs extraordinaires comme Tardi, Bilal, Giraud/Moebius, Van Hamme, Fred, Pratt, Bourgeon... Bref, la bande dessinée est entrée définitivement dans ma vie et ne l’a plus quittée. »

« J’ai maintenant un fils de 22 ans qui termine ses études de libraire. Je l’ai bercé toute sa vie dans les livres, en particulier dans les bandes dessinées. Il partage ma passion et l’enrichit par ses connaissances. Nous passons de merveilleuses soirées à échanger sur nos coups de cœur, à nous faire découvrir des nouveautés pour l’un, de vieux albums cultes pour l’autre. »

Amélie PEYTOUR (16000 Angoulême)

« Confronter mes avis, mes ressentis avec les différents membres du jury risque d’être exaltant. L’effervescence qui monte dans ma ville durant le festival m’amuse : les festivaliers, les dédicaces, la cérémonie au théâtre, ces quelques jours où Angoulême et le centre de l’univers bande dessinée. J’ai envie de le vivre de l’intérieur, y participer pleinement.»

PARTENAIRES
logo partenaire france tv nov 2020