BILLETTERIE
1920x640px site enfance

Folklorique enfance, Fantastique enfance

À travers une exposition immersive et familiale, le Festival d’Angoulême dresse le panorama des grands héros pour la jeunesse d’aujourd’hui : l’attachant Petit Vampire de Joann Sfar, la pétulante et perspicace Hilda de Luke Pearson, Yakari le papoose ami des animaux de Derib et le facétieux ninja Naruto. En revenant sur les racines mythologiques et culturelles de ces différentes œuvres, l’exposition rappelle comment les folklores et les grands mythes d’hier restent les matrices des plus populaires mondes imaginaires d’aujourd’hui. Marianne Chaillan, autrice et philosophe, se prête pour l'occasion au rôle de commissaire d’exposition et propose une réflexion profonde à hauteur d’enfant.


Derrière la modernité graphique de la bande dessinée jeunesse, toujours vivante et innovante, sommeillent souvent des motifs, des héros et des allégories qui plongent leurs racines dans des traditions et folklores ancestraux. Ainsi, l’identité juive et la littérature horrifique victorienne imprègnent les aventures du Petit Vampire de Joann Sfar ; le folklore nordique et sa cohorte de trolls et de monstres colorent l’univers de la petite Hilda, dessinée par Luke Pearson ; le monde animal et la mystique amérindienne façonnent les nombreuses péripéties (39 volumes !) vécues par le papoose sioux Yakari de Derib ; l’histoire, la culture traditionnelle et les coutumes japonaises sont omniprésents chez Naruto de Masashi Kishimoto… Autant de mondes propices à l’évasion, qui doivent autant à l’imagination et à la capacité de réinvention de leurs artistes qu’aux légendes fondant leurs identités culturelles.

En traversant ces univers, les visiteurs du Festival, petits et grands, pourront s’immerger dans des œuvres à la tonalité poétique unique, plonger dans des aventures épiques où l’on frissonne, où l’on rit, où l’on apprend… Les questions de la modernité, de la survivance des mythes, du rapport aux cultures populaires seront abordées de façon ludique pour permettre aux enfants de mieux comprendre comment évolue l’imaginaire depuis la nuit des temps et comment fonctionne la transmission culturelle.

Derrière la modernité graphique de la bande dessinée jeunesse, toujours vivante et innovante, sommeillent souvent des motifs, des héros et des allégories qui plongent leurs racines dans des traditions et folklores ancestraux. Ainsi, l’identité juive et la littérature horrifique victorienne imprègnent les aventures du Petit Vampire de Joann Sfar ; le folklore nordique et sa cohorte de trolls et de monstres colorent l’univers de la petite Hilda, dessinée par Luke Pearson ; le monde animal et la mystique amérindienne façonnent les nombreuses péripéties (39 volumes !) vécues par le papoose sioux Yakari de Derib ; l’histoire, la culture traditionnelle et les coutumes japonaises sont omniprésents chez Naruto de Masashi Kishimoto… Autant de mondes propices à l’évasion, qui doivent autant à l’imagination et à la capacité de réinvention de leurs artistes qu’aux légendes fondant leurs identités culturelles.

En traversant ces univers, les visiteurs du Festival, petits et grands, pourront s’immerger dans des œuvres à la tonalité poétique unique, plonger dans des aventures épiques où l’on frissonne, où l’on rit, où l’on apprend… Les questions de la modernité, de la survivance des mythes, du rapport aux cultures populaires seront abordées de façon ludique pour permettre aux enfants de mieux comprendre comment évolue l’imaginaire depuis la nuit des temps et comment fonctionne la transmission culturelle.