BILLETTERIE
Bezimena - HEADER
Bezimena - COUV

Bezimena

En livrant une adaptation moderne du mythe de Diane et Actéon, Nina Bunjevac joue dans ce conte le retournement du regard en projetant son récit dans l'oeil d'un violeur. La minutie époustouflante des hachures réalisées à l'encre noire manifeste une technique virtuose qui questionne l'empathie et le point de vue du lecteurvoyeur jusqu'au malaise final.
 Nina Bunjevac

Nina Bunjevac

En livrant une adaptation moderne du mythe de Diane et Actéon, Nina Bunjevac joue dans ce conte le retournement du regard en projetant son récit dans l'oeil d'un violeur. La minutie époustouflante des hachures réalisées à l'encre noire manifeste une technique virtuose qui questionne l'empathie et le point de vue du lecteurvoyeur jusqu'au malaise final.

Nina Bunjevac

Nina Bunjevac Née au Canada, Nina Bunjevac grandit en Yougoslavie, où elle débute son éducation artistique. Au moment des premiers conflits, au début des années 1990, elle retourne au Canada et y poursuit ses études dans le domaine du graphisme : d’abord au fameux Art Centre of Central Technical School de Toronto, puis au département de dessin et de peinture de l’OCAD, l’institution d’enseignement supérieur la plus ancienne du Canada dans le domaine de l’art et du design. Après une décennie consacrée aux beaux-arts, elle se découvre une passion pour les arts narratifs au travers d’installations à base de sculptures, pour finalement retrouver sa passion d’enfance, la bande dessinée. Les bandes dessinées de Nina ont été publiées au Canada et à l’étranger dans de nombreuses revues et anthologies, comme The National Post, Le Monde diplomatique, ArtReview et Best American Comics. En 2013, son premier livre, Heartless, remporte le prix Doug-Wright dans la catégorie « Révélations », qui récompense le meilleur premier roman graphique en langue anglaise paru au Canada. Son deuxième livre, Fatherland (2014), reçoit les éloges de la critique internationale – le New York Times le place dans sa liste des best-sellers – et se voit décerner le prix Doug-Wright du meilleur livre. En France, Fatherland figure également dans les sélections finales du Prix littéraire de la région PACA et du prix Artemisia. Les œuvres de Nina Bunjevac ont fait l’objet de bon nombre d’expositions, au Canada comme à l’étranger.
Heartless, Ici Même, 2013
Fatherland, Ici Même, 2014