BILLETTERIE
Un matin avec Mademoiselle Latarte - HEADER
Un matin avec Mademoiselle Latarte - COUV
© Le Monte-en-l'air, Paris, 2019

Un matin avec Mademoiselle Latarte

Même pour Mlle Latarte, pleine de bonne volonté et amoureusement lovée contre son nouveau petit ami éléphant, se coltiner dès le réveil la mauvaise humeur de ce pachyderme séducteur n’est pas du gâteau. Caroline Sury suit les démêlés de cette héroïne prise au piège d’une relation amoureuse toxique dans une fable grinçante qui questionne sa place de femme et d’artiste.
 Caroline Sury

Caroline Sury

Caroline Sury

Caroline Sury Née en 1964 à Laval, Caroline Sury est diplômée de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux en 1989. Son premier recueil sérigraphié, "Scènes d’un cirque", est édité chez Maubec éditions. En 1993, Caroline Sury devient co-fondatrice avec Pakito Bolino des éditions marseillaises Le Dernier Cri. Elle devient ainsi l'un des fers de lance de l'avant-garde éditoriale et graphique des années 90 en éditant et en imprimant à la main des livres sérigraphiés au tirage limité et à l'iconographie rock and roll se singularisant ainsi par cette approche artisanale, ouvertement underground. A cette occasion elle publie ses carnets rapportés du Mexique Le stylo à strip-tease en 1994, Holidays in bloody land en 1996 sur Londres et Glasgow et Frida Gastro en 1997, suite à un séjour... à l'hôpital. Caroline Sury publie également ses planches de bandes dessinées dans le magazine suisse Strapazin et dans la revue Ferraille, éditée par les Requins Marteaux et son dernier album Cou Tordu vient de paraitre chez L'Association. Ses illustrations paraissent réguliérement dans Marseille L'Hebdo jusqu'en 2006 et dans de nombreux titres de presse : Libération, Le Monde, CQFD. Elle participe également à de nombreuses expositions collectives. On reconnaît tout de suite les dessins de Caroline Sury, elle utilise des éléments du quotidien comme les papiers découpés, stylos bic, encres de chine, pour construire un univers graphique autobiographique à l’aspect faussement enfantin ou art brut, nous entraînant sur les chemins mal entretenus et chaotique du souvenir tout à la fois amusant, ironique, naïf, érotique et trash, des trucs déglingués... des dessins aux côtés ratés, mal dessinés. Dans ses derniers travaux, une série de personnages découpés dans du papier, la technique du découpage lui permet de concentrer, d’épurer la forme et la couleur dont elle ne conserve que l’absence, le noir, pour faire passer la figure humaine de ses personnages à son aspect graphique le plus immédiat et essentiel celui du pur motif, de l’ornement, de la nature morte et donc en quelque sorte de la vanité.
La Menteuse, Séries rares, 2017
Exorsurisation, éd. United Dead Artists, 2016
Morticoles, SS22, 2016
Surin, éd. United Dead Artists, 2013
Découpures, L'Endroit, 2013
Tiger inside, Ah Pook, 2011
Cou Tordu, éd. L'Association, 2010 (ISBN 978-2844144157)
Bébé 2000, éd. L'Association, 2006 (ISBN 978-2844142009)
Couscous sardine, Le Dernier cri, 2002
Caroline et ses amis, 1 et 2, Le Dernier cri, 1999-1998