Quelques conseils pour la deuxième édition du Challenge Digital

Le mercredi 04 novembre 2015 à 15h57

Un tour d’horizon des différentes techniques et supports aujourd’hui utilisés par les auteurs de bande dessinée numérique en vue du lancement du Concours Challenge Digital

C'est parti pour la 2e saison du Concours Challenge Digital, le Prix de Création de Bande Dessinée Numérique du Festival d'Angoulême. Ce Concours permet aux trois finalistes d'être invités et mis à l'honneur au Festival et se clôture avec l'exposition numérique des dix œuvres lauréates au sein du Pavillon Jeunes Talents®.

Pour toutes les informations concernant la participation au Concours 
et la mise en ligne des œuvres vous pouvez consulter cet article.

Pour vous donner des suggestions, des exemples et des idées, nous vous proposons un tour d’horizon des différentes techniques et les supports aujourd’hui utilisés par les auteurs de bande dessinée numérique.

Tout d'abord, voici quelques témoignages des pionniers en matière de création numérique de bandes dessinées autour du turbomédia, une idée que l’on doit à Balak, l’un des auteurs de la série Lastman dont vous pourrez retrouver l’exposition cette année.

Balak Auteur de BD, animateur et créateur du turbomédia

Le turbomédia c'est un diaporama (avec des animations ou pas.) C'est réapprendre la grammaire de la BD avec un écran. C'est chiant à expliquer mais c'est bien à lire. Un exemple : le blog à MalecPour les auteurs, le seul moment où tu peux surprendre quelqu'un c'est quand on tourne la page. Avec le turbomédia à chaque clic, chaque écran on peut surprendre le lecteur.” (Entretien dans le cadre du Festival We Do BD)

---

Malec Auteur de BD numérique, animateur, Révélation Blog Blogueur du Futur

Avec le turbomedia, on peut faire beaucoup de choses. Du choix multiple, de l’animation, du jeu vidéo, on peut faire vraiment beaucoup beaucoup de choses. Après il faut que ça serve le récit et que ça ne devienne pas qu’un gadget sans âme.” (Entretien dans le cadre du Festival d'Angoulême 2013)

---

Geoffo Auteur de BD numérique – il a travaillé avec Mast sur les 13 épisodes de la série Amazing Spiderman en version « infinite comics » (Marvel) et il a réalisé avec Mast et Balak Pax Arena – un turbomedia en 8 épisodes (Thrillbent)

« J’adore surprendre le lecteur, et surtout me surprendre moi-même, repousser mes limites en explorant de nouvelles pistes en permanence. Maintenant ça commence à se démocratiser, le turbomédia parle aux gens » (Entretien dans le cadre du Festival d'Angoulême 2015)

---

Quelle que soit la technologie que vous utilisez, que ce soit du turbomédia, Gif, HTML5, scrolling, Flash,… chaque technique n’est pas utilisée au hasard, mais est pliée aux besoins de l’histoire qui est racontée. Le secret de la BD numérique repose sur l’histoire qui règne souveraine, et la technique qui ne survient que pour mieux traduire les enjeux.

Voici ce que Fabien Vehlmann, auteur de BD et co-fondateur de la revue de BD numérique Professeur Cyclope, déclare à ce propos :

Penser d’abord à l’histoire, c’est la clé de tout : les éventuels effets numériques s’adapteront ensuite au récit. Mais à la limite, si le récit est suffisamment bon, il n’a même pas besoin de trop ajouter d’effets « techniques », un simple case à case peut suffire ! Ne vous enfermez pas dans des problèmes technos si vous ne les maîtrisez pas. 

Une fois l’histoire conçue, alors seulement, on peut s’amuser à penser à des petites différences si on pense « numérique » : dialogues qui apparaissent puis disparaissent, ou répétition d’un même dessin avec juste une micro-différence pour créer un gag (un regard qui change, une goutte de sueur…). Mais ne commencez toujours pas une base très simple que vous vous amuserez à « agrémenter » au fur et à mesure : ne visez pas trop haut tout de suite.

Un concours est une occasion de grosse déconnade mais c’est aussi le moment d’expérimenter tout ce qui vous passe par la tête.”

 

© "Tu ne peux pas te retourner" par Exaheva - lauréat du Challenge Digital 2015

Quelles sont les technologies qu'on peut utiliser pour participer au Concours Challenge Digital ?

L'œuvre présentée peut être hébergée en ligne soit sur la plateforme gratuite BDJEUNECREATION mise à disposition des participants soit sur le site/blog de l'auteur. Donc tous les formats sont acceptés (JPEG / GIF / FLASH / HTML...).

Lire les oeuvres finalistes du Concours Challenge Digital 2015

 

Les technologies propres de la BD numérique

Voici de ce quoi on parle quand on parle de BD numérique. Quelques exemples :

 

Scrolling vertical + GIF

Oscar Langevin “Moontagne” (1er lauréat Challenge Digital 2015)

Scrolling horizontal + GIF

Tarmasz et Megaboy “Crone”

 

FLASH

(permet notamment l’intégration de vidéos et de sons au sein de pages web)

Exaheva “Tu ne peux pas te retourner” (lauréat Challenge Digital 2015)

Thomas Mathieu “Mais oui, mais oui...”

Submarine Channel “The Art of Pho”

Stu Campbell “Nawlz”

Alain Lewkowicz, Vincent Bourgeau, Samuel Pott et Marc Sainsauve “Anne Frank au pays du manga”

CubeWatermelon, Manic-pixie, Shikakusuika, Iris-zeible, et Totenveloren “Gokibori vs Kagema”

Laurent Maffre et Thomas Gabison “127, rue de la Garenne”

Vincent Morisset “Blabla”

Daniel Merlin Goodbrey : the hypercomics

 

HTML et HTML5

(c'est le langage de programmation basique, qui a par exemple donné naissance aux tout premiers web-comics au milieu des années 1990. Le langage HTML5 suit aujourd’hui les traces de son prédécesseur en autorisant davantage de fantaisie en termes de visuel, par exemple lors des transitions de case en case)

Mr Moatzin “Hobo Lobo of Hamelin”

Fibre Tigre et Aseyn “Le Ruban Bleu”

 

Javascript

(Principalement utilisé pour la construction de pages web interactives, plaçant donc l’utilisateur au centre de l’œuvre)

Demian5 “When I am King”

Tony “Romuald et le tortionnaire”

Yann Buxeda et Ulysse “Iranorama”

Galax et Aegir “Vous êtes tombé”

 

GIF

(permet d’intégrer des animations très légères au sein de leurs œuvres, par exemple sous la forme de diaporamas, ou de photographies animées de mouvements répétitifs)

Stephen Vuillemin : le blog

Vincent Giard “Aencre”

 

Turbomédia

(À l’aide des flèches du clavier, il suffit à l’utilisateur de déterminer le rythme et le sens de lecture de l’histoire afin de pouvoir pleinement s’y immerger)

Le turbomédia pour tous, Catsuka

Malec “Le blog à Malec”

Mast, Geoffo, Balak “Pax Arena”

Gabriel Boubet “Yuri’s Storiz”

ClemKe “Watching you”

 

Voici une présentation générale du domaine de la bande dessinée numérique, ses techniques et ses créateurs, il existe encore beaucoup d’exemples. Si vous êtes curieux, si vous avez d’autres techniques et lien à partager ou si vous avez une question n'hésitez pas à en discuter avec nous sur les réseaux.

Pour consulter les dates et les conditions de participation au Concours Challenge Digital, c'est par ici !

 

Impératif pour les participants :

Annonce importante pour les participants du Concours Challenge Digital qui comptent proposer des œuvres non hébergées sur la plateforme BDJeuneCréation : en vue de l'exposition des lauréats sous le Pavillon Jeunes Talents® au 43e Festival.
Même si le Concours se termine le 31 décembre, les participants doivent impérativement nous envoyer un mail en précisant la technologie utilisée (hors JPEG, GIF, Flash) à l’adresse suivante :
tmourier@bdangouleme.com avant le 1e décembre sous peine de ne pas pouvoir être sélectionné pour des raisons techniques.

N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions et à faire circuler cette information.