Francis Saucisson contre l'âge bête de Nicolas Pinet

Le lundi 19 octobre 2015 à 14h49

Après “Vaudevilles” chez Fluide Glacial, l'ancien Jeune Talent Nicolas Pinet publie son premier album BD jeunesse : “Francis Saucisson contre l'âge bête” aux Éditions Biscoto

Il y a un an nous avions interviewé cet ancien Jeune Talent pour la sortie de son premier album Vaudevilles chez Fluide Glacial, un recueil des gags bourré de satire, aux personnages grotesques et démentiels tirés d’obsessions contemporaines. Pour ce dessinateur qui a fait ses preuves dans la presse (Astrapi, Charlie Hebdo, Mauvais Esprit, Jade) en plaçant son travail aux confins de la bande dessinée d’humour et de l’art contemporain, voici une nouvelle publication marquante. Les aventures de Francis Saucisson, créées pendant 2 ans pour Biscoto, le journal mensuel de bande dessinée pour enfants, ont été regroupées en un album, et augmentées de dessins inédits. Nicolas Pinet précise que : "L'album comporte de nombreuses différences avec la publication initiale au cours de l'année 2013 dans Biscoto. J'ai numérisé et nettoyé à nouveau les planches et j'ai refait toutes les couleurs, j'ai opéré quelques ajustements graphiques, le lettrage des quatre premiers épisodes a été redessiné et j'ai placé de nouvelles bandes à l'endroit où, dans le journal à chaque épisode, figurait le bandeau titre. Ce qui fait de l'album plus qu'une simple compilation d'épisodes pré-publié dans Biscoto. Je le considère comme un objet différent du feuilleton." Francis Saucisson contre l'âge bête est aussi le premier album des éditions Biscoto, donc il y a beaucoup à fêter !  Vous pouvez lire un extrait de Francis Saucisson contre l'âge bête ici.

Francis Saucisson poursuit ses aventures dans Biscoto, toujours sous la forme d'un feuilleton. Cette nouvelle aventure s'intitule "Francis Saucisson et l'Art de Vivre".

 

© Nicolas Pinet / Éditions Biscoto

« Le concours Jeunes Talents  m'a permis de venir à deux reprises à Angoulême comme invité avec un insigne nominatif en plastique qui permet d'accéder à des soirées, aux expositions ou de doubler dans les interminables files d'attente. Ce qui est un toujours très plaisant. Ce concours est surtout, motivant par ses promesses, ses lots et le lieu où il se déroule. Ses contraintes obligent à redoubler d'astuce pour condenser en trois pages tout ce qui tient au petit cœur fébrile du Jeune Talent. »

À lire: l'interview de Nicolas Pinet pour Vaudevilles