Gabrielle Roque nous dévoile la scénographie du Pavillon Jeunes Talents©

Le lundi 29 décembre 2014 à 16h47

Gabrielle Roque grande lauréate du Concours Jeunes Talents 2014 a eu carte blanche pour habiller le Pavillon Jeunes Talents©. Interview.

© Gabrielle Roque / 9eArt+

En février dernier, Gabrielle Roque nous avait laissé avec ces mots, juste après avoir été couronnée 1ère lauréate du Concours Jeunes Talents 2014. Ensuite, nous l'avons croisé au jury de la nouvelle édition du Concours JT, en début décembre, où nous lui avons dévoilé notre curiosité pour son nouveau projet en cours, l'habillage du Pavillon Jeunes Talents© (comme le veut la tradition des lauréats Jeunes Talents). Nous vous proposons une interview avec Gabrielle Roque pour en savoir plus.

Presque un an déjà depuis que vous avez remporté le Concours Jeunes Talents 2014. Quels sont les projets qui vous ont occupé depuis ?

Gabrielle Roque : Je suis actuellement en 4e année à l’Ensad et cette année est consacrée à l’échange international. Je suis donc partie à Hambourg en Allemagne pour étudier l’illustration. C’est une expérience très intéressante, les étudiants travaillent différemment et ont un niveau élevé en dessin. En parallèle la 4e année est également celle de la conception d’un mémoire, cela prend beaucoup de temps. Je suis donc dans une période de réflexion et d’apprentissage. Et puis j’ai été particulièrement occupée par la création visuelle du pavillon Jeune Talents.

En tant que grande lauréate, vous avez été invitée à réaliser l’affiche et la scénographie du Pavillon Jeunes Talents© pour cette 42ème édition du Festival d’Angoulême. Vous aviez carte blanche, donc comment avez-vous abordé le projet ? D’où vous est venue l’inspiration ?

G.Roque : Je crois que tout est parti de l’expression « plonger dans l’univers des jeunes talents », cela me trottait dans la tête et j’ai fini par la prendre au sens littéral. Les couleurs du pavillon deviennent des nuances de bleus et de verts afin de représenter les abysses. Ensuite je me crée un parcours, une histoire. Tout commence avec le visuel externe, l’affiche représente des personnages faisant la queue et se déshabillant. Ils sont à la fois les spectateurs se préparant à « plonger » dans le pavillon, et les jeunes talents eux-mêmes se mettant « à nu » avec la présentation de leurs premières œuvres. Les bâches extérieures reprennent cette idée et introduisent le personnage principal qui accompagnera les spectateurs au sein du pavillon. Ce personnage est l’héroïne de la BD qui m’a permis de gagner le concours 2014. Je l’imagine sortant de la BD et pour une journée profitant du pavillon. Elle se balade alors sur tous les murs, explorant les écoles, assistant à la conférence, nageant dans l’atelier numérique, et revenant s’endormir dans la BD exposée sur le mur d’accueil.

Les décors sont sobres, j’ai choisi les plantes aquatiques pour apporter couleurs et étoffer l’univers. À chaque atelier, le style des plantes change, j’aime utiliser des esthétiques variées et spécifiques pour illustrer les différentes atmosphères des écoles, de la buvette, des rencontres... 
 

© Gabrielle Roque / 9eArt+

Vous étiez épaulée par une scénographe. Comment s’est passée votre collaboration ?

G.Roque : La collaboration fut très agréable, elle m’a laissé une très grande liberté sur les visuels et les couleurs. Elle soutenait mon idée et on a essayé de l’amener au mieux de ce qu’on pouvait, en fonction du temps et du budget. Il faut dire que j’ai travaillé en avance pendant l’été et je me suis lancée dans des visuels beaucoup trop nombreux, je voulais qu’il y en ait partout, sur chaque mur, chaque recoin, j’ai été un peu gourmande. Mais elle a essayé de me laisser le maximum d’espace pour créer l’atmosphère que je cherchais à mettre en place. C’est très plaisant de travailler avec quelqu’un d’un autre domaine, de partager différents savoir-faire et de pouvoir se reposer sur l’autre, comme par exemple ici pour l’impression de mes visuels. C’est toujours un moment délicat mais je fais entièrement confiance à Élodie Descoubes pour être au plus juste de ce que j’ai fait.

Vous serez invitée au Festival janvier prochain. Que prévoyez-vous de voir et faire ? Avez-vous des coups de cœur dans la programmation ?

G.Roque : Avant de gagner le concours j’avais un peu perdu l’habitude de la bande dessinée. J’ai lu tous les classiques dans mon enfance mais soudainement j’ai arrêté d’en lire. Je suis donc un peu rouillé en matière de BD contemporaine. Cependant le festival 2014 (ce fût ma première visite) m’en a redonné le goût, j’ai un très fort penchant pour les romans graphiques. Pour ce nouveau festival, je vais bien sûr profiter de mes illustrations grandeur nature dans le pavillon Jeunes Talents.

Et surtout je vais me balader à travers les différents pavillons à la recherche de nouvelles BD à me mettre sous la dent, je pourrais ainsi renflouer ma collection fraîchement commencée. Je n’ai donc pas vraiment de coups de cœur mais j’en aurais sûrement plusieurs lors du festival.

Vous étiez un membre du Jury de l’édition 2015 du Concours Jeunes Talents. Pouvez-vous nous donner vos impressions sur les planches visionnées ? Qu’est-ce que avez-vous privilégié dans le choix des lauréats ?

G.Roque : C’est impressionnant le nombre de bande dessinée visionnées en une seule journée. Il y a beaucoup de styles et de récits différents. Je dois dire que j’ai été un peu déçue du faible nombre de BD que j’ai vraiment apprécié. Je m’attendais à plus de surprise mais cela est peut être dû au fait que l’on pas le temps se plonger dedans, tout va très vite, il faut choisir puis passer à une autre. Le choix des lauréats a été assez facile, pas de bataille, tout le monde était d’accord rapidement. On a misé à la fois sur l’esthétique et sur l’histoire. D’ailleurs, c’est souvent sur l’histoire que cela coince, il y souvent de beaux visuels mais le récit est creux. Cependant on a réussi à élire trois BD différentes et originales avec pour ma part un vrai coup de cœur pour le troisième lauréat.
 

© Gabrielle Roque / 9eArt+