Les Carnets de Cerise un conte moderne et profond

Distinguée l'an dernier par le festival, la superbe série pour enfants de Joris Chamblain et Aurélie Neyret fait l'objet d'une exposition qui reflète à la fois son univers poétique et ses vertus philosophiques.

© Editions Soleil -Chamblain - Neyret

En janvier 2014, Les Carnets de Cerise (Soleil) ont été récompensés par un Fauve – Prix Jeunesse. Un honneur hautement mérité pour Joris Chamblain et Aurélie Neyret, respectivement scénariste et dessinatrice de cette bande dessinée pour enfants pleine de sensibilité, d’humour et de poésie. Alors que vient de sortir Le Dernier des cinq trésors, troisième épisode de la série, le Festival d’Angoulême confirme son coup de cœur, en lui consacrant cette fois une exposition.

« Pas question de prendre les enfants pour des sous-lecteurs, ils peuvent comprendre beaucoup de choses », aime dire Joris Chamblain. Un principe qui explique parfaitement la maturité de Cerise, son personnage, gamine au visage aussi doux que son caractère est bien trempé. Écrivain en herbe, elle aime observer ses semblables et noter dans ses carnets leurs comportements. Sous une apparence naïve, à l’image du trait épuré d’Aurélie Neyret et de la douceur de ses couleurs, les aventures de Cerise cachent donc une grande profondeur, avec des messages qui exaltent des valeurs comme l’empathie, la tolérance, la gentillesse, la solidarité et la curiosité intellectuelle.

Voilà sans doute pourquoi Les Carnets de Cerise n’est pas uniquement plébiscité par les enfants, mais également apprécié par nombre d’adultes qui prisent sa veine moraliste et y retrouvent des émotions de jeunesse, tant cette œuvre est empreinte de sensibilité. Une qualité que partagent évidemment ses auteurs qui confient tous les deux avoir éprouvé très jeunes le besoin d’exercer leur créativité. Joris Chamblain était encore un enfant quand il a décidé que son métier serait la bande dessinée, et Aurélie Neyret avait une cachette secrète pour dessiner en paix !

 

Auteur et dessinateur dans plusieurs fanzines, le premier a finalement décidé de se consacrer au scénario pour publier La Recherche d’emploi (bac@bd) avec Tyffen Guerveno et Hélène Lenoble. Puis il a connu un rapide succès avec Le Zoo pétrifié, premier tome des Carnets de Cerise. De son côté, Aurélie Neyret se destinait exclusivement au métier d’illustratrice qu’elle pratiquait notamment pour divers magazines jeunesse (dont J’aime lire et Histoire Junior ), et c’est séduite par le scénario de Joris Chamblain qu’elle a accepté de se lancer dans la bande dessinée. À peine quatre ans plus tard, Les Carnets de Cerise sont non seulement un succès commercial, mais aussi une œuvre saluée par une critique unanime. De quoi justifier une exposition qui se tiendra à la Bibliothèque Saint Martial et présentera des planches des trois tomes de la série ainsi que les coulisses du travail des deux auteurs. On pourra ainsi y découvrir les différentes étapes de la réalisation d’une page, depuis le scénario initial jusqu’au résultat final, en passant par le storyboard et les diverses versions de crayonnés. Une dimension pédagogique que l’on retrouvera aussi dans une partie de l’exposition dédiée au processus complet de la fabrication d’un livre, ainsi qu’à une découverte exhaustive de tous les supports écrits, et une invitation au plaisir de la lecture. En complément, ces thèmes seront déclinés de manière ludique à travers des modules de jeux qui permettront notamment aux enfants de reconstituer la chaîne de fabrication d’un livre avec une série de dominos, ou d’associer une page d’un livre avec la couverture qui lui correspond. Bref, au-delà de l’univers captivant et poétique des Carnets de Cerise, c’est l’ambition sous-jacente de ses auteurs que l’on retrouvera dans cette exposition : transmettre des valeurs.

Exposition Les Carnets de Cerise
Bibliothèque Saint Martial
Production : 9eArt+ •
Commissariat : Romain Gallissot •
Textes de l’exposition : Joris Chamblain et Romain Gallissot