Actu du Fauve-Challenge Digital : le 1er concours de création de BD numérique !

Le mardi 01 avril 2014 à 16h00

Le Festival poursuivit la promotion de la bande dessinée numérique à travers le lancement du 1er concours de création de bandes dessinées numérique. Interview de l’un des pionniers français du numérique, Geoffo.

Cette année, le Festival international de la bande dessinée confirme son intérêt pour la création numérique avec le lancement du Challenge Digital. Un Jury désignera les dix œuvres lauréates qui seront exposées sur tablettes numériques au Pavillon Jeunes Talents lors de la 42e édition du Festival, en janvier prochain. Les trois premiers lauréats, invités du festival, recevront des dotations de 500 et 2 500 euros.

À l’occasion du lancement du Challenge Digital, lors de la dernière édition du festival, nous avons rencontré Geoffo, recruté avec son complice MAST et Balak par l’éditeur américain Marvel, grâce à leur expertise du turbomédia. Cette année, Geoffo et MAST ont travaillé sur les 13 épisodes de la série Amazing Spiderman en version « infinite comics » appellation des comics numériques de la Maison des idées. 

« Au début je ne m’étais pas destiné à faire du turbomédia – qui existe depuis peu – je pensais faire de la bande dessinée et à être prof d’anglais à côté », avoue Geoffo. Mais après avoir fait une école d’animation, et rencontré Balak, il poursuit : « Balak nous a introduit auprès de Mark Waid, qui nous a permis de faire Pax Arena  – un turbomedia en 8 épisodes réalisé par Mast, Geoff et Balak – pour sa maison d’édition Thrillbent. C’est alors que Mark Waid nous a introduit auprès de Steve Wacker, l’ancien éditeur de Spiderman, de Hawkeye et de plusieurs gros titres. » Dans le turbomédia, qui est «  au carrefour de l'animation, du jeux vidéo, de la bande dessinée et d'internet », c’est l’esprit d’ouverture que Geoffo apprécie le plus. « On adore expérimenter et changer de style. Je trouve dommage de rester dans la BD, de se limiter à un seul graphisme, même si c’est aussi ce que définit notre identité visuelle, mais j’adore surprendre le lecteur, et surtout me surprendre moi-même, repousser mes limites en explorant de nouvelles pistes en permanence. » Et le numérique se prête fort bien à cette exploration.
 

Geoffo lors de la soirée de lancement du Concours au Pavillon Jeunes Talents © photo Aurélien Culat

« Maintenant ça commence à se démocratiser, le turbomédia parle aux gens. Mais il y a encore un an, on nous aurait regardés avec des yeux éberlués. » Après avoir beaucoup travaillé, Geoffo est parvenu à son objectif : «  Quand tu persistes, au bout d’un moment il y a des résultats,  donc, on est ravis. C’est le meilleur conseil que je puisse donner : persistez, et ça va marcher. Pour nous ça fonctionne et c’est génial, on a hâte de continuer.  Après on ne sait pas où ça va finir, mais c’est aussi qui est génial, toujours aller vers l’inconnu. Le marché du numérique est en pleine ouverture en ce moment ! .»

Créateurs de bande dessinée numérique, le Festival vous lance le défi : envoyez vos œuvres pour participer au Concours Challenge Digital et peut-être exposer votre BD lors de la 42e édition du FIBD !

Pour en savoir plus, lire l’article La bande dessinée numérique tisse sa toile à Angoulême.

Une question ? Un commentaire ? Discutons sur les réseaux.