10 ans de bonheur selon Misma

Une décennie d’existence déjà pour cette maison d’édition emblématique de la création indépendante, récompensée lors du 40e Festival par le Prix de la bande dessinée alternative.

© Misma

Fondées en 2004 à Toulouse par deux anciens candidats au Concours Jeunes Talents du Festival, les auteurs jumeaux Damien et Guillaume Filliatre, alias Estocafich et El don Guillermo, les éditions Misma ont été distinguées à Angoulême en janvier 2013 à travers la revue Dopututto Max, lauréate du Prix de la bande dessinée alternative lors de la 40e édition du Festival. Une belle récompense pour ce collectif d’auteurs emblématique de la création indépendante, et qui se prolonge en janvier 2014 par une exposition, manière pour cette jeune maison de célébrer sa première décennie d’existence.

Les éditions Misma ont peu à peu construit une empreinte reconnaissable dans le paysage de la bande dessinée indépendante. Au fil de leurs dix ans de pratique, une vingtaine d’auteurs a rejoint le tandem initial pour former une structure collective et proposer une bande dessinée décomplexée, à l’écriture et au graphisme singuliers, portée par un esprit facétieux et une énergie débridée. La maison compte aujourd’hui une vingtaine de titres à son catalogue, tout en continuant d’éditer la revue Dopututto (un titre clin d’oeil au célébrissime tube Sara perche ti amo du groupe italien Ricci & Poveri en 1981), rebaptisée ensuite Dopututto Max à la faveur d’un accroissement de la pagination, tout à la fois laboratoire de création et précieux espace de liberté.

© Misma

© Misma éditions

Ce sont les étapes marquantes de cette riche histoire que revisite avec humour le collectif au fil de l’exposition explosive qui lui est consacrée, de la création de l’association et du premier numéro de la revue jusqu’à l’étape décisive de la distribution professionnelle, avec le concours d’une vingtaine d’auteurs dont on a réuni les travaux pour l’occasion. De quoi s’imprégner de l’univers loufoque et de l’énergie créative dont Misma, depuis l’origine, a fait sa marque de fabrique.

La chronologie de ces dix années d’existence s’expose sous la forme d’une frise graphique, nourrie d’archives et illustrée par un visuel géant de la mascotte de Dopututto, un lévrier à poils longs. La revue, quant à elle, est présentée à travers des planches originales de tous ses auteurs, avec pour thème commun le kart, en référence à la couverture du cinquième numéro de Dopututto Max.
Misma, qui a par ailleurs toujours attaché une grande importance à la vidéo, a aussi veillé à mettre cet outil en relation avec ses albums et revues. Les travaux d’animations de ses auteurs et autres spots publicitaires parodiques sont ainsi présentés sur écrans, sans négliger pour autant les visiteurs, invités eux aussi à jouer avec la vidéo et à s’y intégrer, grâce à un dispositif de prise de vues sur fond vert. Des éléments de déguisement, confectionnés tout spécialement sont également mis à leur disposition.

Enfin, cinq livres représentatifs du catalogue sont mis à l’honneur au sein de l’exposition, sous la forme d’espaces dédiés scénographiés chacun dans une ambiance spécifique, en écho à leur style graphique.

© Misma

Exposition Misma
Musée du papier, 134, rue de Bordeaux • Du jeudi 30 janvier au dimanche 2 février 2014, 10 h/19 h
Production : 9eArt+ • Commissariat et scénographie : Estocafish et El don Guillermo.