En chemin, elle rencontre…

Quand la bande dessinée se mobilise autour de la question des violences et inégalités faites aux femmes. Une thématique hélas toujours d’actualité.

© Emmanuel Lepage - Des ronds dans l'O

Voilà maintenant cinq ans que les éditions Des ronds dans l’O accomplissent avec constance un remarquable travail de pédagogie sur le thème des violences et des inégalités vécues par les femmes, en publiant une série de recueils collectifs intitulée « En chemin elle rencontre… » Derrière la sobriété du titre apparaît une grande diversité de maux et de récits souvent très douloureux, mis en images par de nombreux auteurs de bande dessinée, hommes et femmes, dont Jeanne Puchol, Sergio Salma, Florence Cestac, Étienne Davodeau...
Dans le premier recueil, Marie Moinard, éditrice du projet, expliquait les raisons de cette entreprise. « J’ai attendu longtemps avant de franchir le cap, racontait-elle en 2009. Dire, parler. De soi évidemment, parler de ce qu’on a subi… Que retenir de soi quand on a subi la violence conjugale ? Le regard que nous portons sur nous-mêmes dans les minutes qui suivent les scènes. Un miroir suffit à nous renvoyer une image salie de nous-mêmes… »

© Jeanne Puchol - des ronds dans l'O

Soutenu par Amnesty International, le premier volume dédié aux violences faites aux femmes est suivi par un deuxième opus consacré au respect des droits des femmes, et un troisième sur l’égalité femme-homme. Autant de préoccupations qui s’expriment dans cette exposition collective, et dont le titre reprend l’intitulé générique des albums : « En chemin elle rencontre… »
Car hélas, le constat demeure toujours très sombre, et les avancées minimes sur le terrain. Sensibiliser et informer, donc, encore et encore. Sur les violences conjugales commises à l’encontre des femmes et leurs conséquences, sur les moyens d’accès à l’IVG, sur les expressions sexistes dans le langage, sans oublier les multiples inégalités entre hommes et femmes, de la sphère politique au monde économique, du milieu professionnel à l’environnement scolaire… Portrait à charge de nos sociétés où l’injustice reste quotidienne, l’exposition est présentée dans le hall d’entrée du Tribunal de grande instance d’Angoulême, lieu hautement symbolique qui se veut aussi une forme de rappel à la loi.

Exposition « En chemin, elle rencontre… »
Tribunal de grande instance d’Angoulême
Du jeudi 30 janvier au dimanche 2 février 2014, 10 h/ 19 h
Production : Des ronds dans l’O / 9eArt+ • Conception : Marie Moinard