Ernest & Rebecca

Récompensée à Angoulême en 2013, cette série jeunesse met en scène une petite fille, Rebecca, et le virus qu’elle a adopté, Ernest. Une exposition prolonge le regard juste et tendre porté sur le monde par ce duo attachant.

©Dalena-Bianco - Le Lombard

Ernest & Rebecca est construit sur un parti pris original : faire de la maladie l’un des protagonistes de cette série à destination des jeunes lecteurs, et l’incarner à travers un personnage qui devient dès lors l’un de ses héros. Tel est le facétieux Ernest, virus verdâtre et amusant qui n’apparaît qu’aux yeux de son amie Rebecca, six ans.
 

Débarqué sans crier gare dans la vie de cette petite fille inventive et solitaire, il va vite devenir pour elle le compagnon de jeu idéal. Rebecca trouve en effet en Ernest un complice distrayant et compréhensif, qui lui permet d’oublier un peu les souffrances qui la touchent et les conflits qui surviennent autour d’elle. Le trait efficace de l’Italien Antonello Dalena parvient à saisir sur le vif les caractères drôles ou attachants d’une multiplicité de personnages, et se trouve renforcé par la mise en couleur énergique de la série, signée Cecilia Giumento. Un travail graphique qui s’entremêle avec bonheur aux dialogues subtils et pleins d’humour du scénariste Guillaume Bianco, à qui l’on doit par ailleurs la série Billy Brouillard (présent dans la Compétition officielle du Festival en 2009). Depuis la parution en 2008 du premier tome de la série aux éditions Le Lombard, le Festival s’est toujours montré attentif au travail des deux auteurs, en retenant à plusieurs reprises les albums d’Ernest & Rebecca dans la Compétition officielle.
 

© Dalena-Bianco - Le Lombard

Un intérêt qui se prolonge aujourd’hui par une exposition dédiée aux deux personnages.

Celle-ci est présentée au Musée d’Angoulême et revient en détails sur les cinq tomes que compte à ce jour la série (le dernier en date, L’École est finie, est paru à la rentrée 2013), permettant au public de revisiter les aventures de Rebecca avec et sans son virus. Pour prolonger l’exposition, le Festival et l’équipe de médiation du musée ont d’autre part prévu de mêler les personnages d’Ernest & Rebecca aux collections permanentes de l’institution. Une exposition pour tous les publics, bien évidemment.

Exposition Ernest & Rebecca 
Musée d’Angoulême • Du jeudi 30 janvier au vendredi 28 février 2014, 10 h/19 h 
Production : 9eArt+ • Commissariat : Romain Gallissot • Scénographie : Élodie Descoubes