Mafalda, une petite fille de 50 ans

Le mercredi 13 novembre 2013 à 16h17

En 2014, nous célèbrerons les cinquante ans de Mafalda, et les soixante ans de carrière de son créateur Joaquin Salvador Lavado, plus connu sous le nom de Quino. Le Festival international de la Bande dessinée d’Angoulême reviendra sur ce double anniversaire au travers d’une exposition.

© Joaquín S. Lavado (Quino) / Agence Littéraire Caminito

Héritière, dans une veine acerbe, politique et sociale, des Peanuts de Charles M. Schulz, Mafalda, la petite fille créée par l’auteur argentin Quino, est devenue à son tour une légende du strip. Entourée de ses petits camarades Manolito, Felipe, Susanita et compagnie, elle permit à son auteur de développer, pendant une dizaine d’années (1964-1973), tout un discours critique sur l’Argentine de son temps sous la forme en apparence « innocente » d’une bande dessinée que l’on croirait destinée aux enfants. La réalité est bien entendu tout autre, et Mafalda a su séduire à tout âge, mais aussi s’exporter au-delà des références culturelles bien précises qu’elle véhicule, jusqu’à intégrer une sorte de patrimoine commun de la bande dessinée ; Mafalda est ainsi devenue intemporelle et se joue des frontières, et c’est après tout souvent à ce genre de signe que l’on reconnaît les chefs-d’œuvre.
 

© Joaquín S. Lavado (Quino) / Agence Littéraire Caminito

Il était donc impensable de ne pas célébrer comme il se doit ce monument. Ça tombe bien : en 2014, nous pourrons fêter les cinquante ans de l’inénarrable gamine et les soixante ans de carrière de Quino. D’où l’exposition qui leur sera consacrée lors du Festival, une première en Europe pour cet auteur culte. L’occasion de replacer sa création dans un contexte politique et social (pour le moins tendu… rappelons, à titre d’exemple, que son éditeur Julián Delgado est mort sous la torture), et de prendre ainsi toute la mesure du phénomène Mafalda, de son rayonnement planétaire, et de la voix critique qu’elle porte aujourd’hui encore.

© Joaquín S. Lavado (Quino) / Agence Littéraire Caminito

Mais Quino, ce n’est pas que Mafalda ; l’auteur est entré très tôt en bande-dessinée (sa vocation lui aurait été inspirée dès l’âge de trois ans par son oncle, peintre et dessinateur publicitaire), et il n’a certes pas posé son crayon après les derniers strips consacrés à la petite fille brune (qu’il a parfois « ressuscitée » à l’occasion de campagnes d’organismes ou d’associations lui tenant à cœur). Si le reste de sa carrière de dessinateur humoristique est moins connu en France, l’exposition qui lui sera consacrée lors du Festival fournira une bonne occasion de faire le point sur le travail accompli par cet immense auteur, et d’en dévoiler des facettes plus obscures.

Cette exposition anniversaire s’annonce donc comme un événement incontournable de l’édition 2014 du Festival d’Angoulême. Venez nombreux fêter l’anniversaire de Quino et de Mafalda !


string(3) "241"
string(6) "photos"
Total : 14 - Reste : 4