Willem, ça c'est de la bande dessinée !

Le mercredi 25 septembre 2013 à 15h08

Auteur de bande dessinée, dessinateur de presse, chroniqueur, reporter au long cours, Willem compose depuis près de 50 ans une œuvre aussi politique que prolifique. Avec la rétrospective traditionnellement consacrée au Grand Prix de la Ville d’Angoulême, le Festival honore en janvier 2014 un créateur au trait incisif.

Photo © Jorge Fidel Alvarez / 9e Art+

Willem n’est pas seulement le dessinateur de référence du quotidien Libération depuis 1981. 70 livres souvent peu connus jalonnent la carrière protéiforme de cet artiste radical, qui est en effet l’auteur de centaines de planches, des histoires courtes le plus souvent, parues dans la presse et largement publiées par des éditeurs alternatifs (Les éditions du Square, Futuropolis, Cornélius, Les Requins Marteaux…). D’une grande variété, ses bandes dessinées semblent questionner les dérèglements de l’histoire, passée et présente, et le déséquilibre de corps élastiques, liquides, précipités dans des guerres et des orgies sanglantes.

À distance de son sujet, solidement enraciné dans la satire, Willem moque avec gravité le grotesque de ses personnages. Grand collectionneur d’images, qu’il découpe et ordonne méticuleusement, il juxtapose dans certains de ses livres des centaines de dessins réalisés d’après photos, classés par thèmes ou par époque, qui recomposent sur de grandes pages de troublants imagiers.

Plaisir d’esthète (Le Dernier Terrain vague, 1982) - Willem 30 x 40 (Futuropolis, 1987).

Partout (Cornélius, 2008).

Grand voyageur, il couvre chaque année le Festival d’Avignon, et a ramené plusieurs carnets de dessins de ses séjours dans les pays baltes, en Europe de l’Est, en Côte d’Ivoire ou en Chine. Il restitue des paysages, des silhouettes, des choses vues et des réflexions glanées ça et là, qui font de ses pérégrinations de formidables reportages dessinés.

Extrait d’un reportage réalisé en 1998 - Ailleurs (Cornélius, 2002).

Willem est en outre un chroniqueur attentif. Dans sa Revue de presse hebdomadaire, (qui s’est aussi appelée Chez les esthètes et Images), il écrit depuis plus de 40 ans, avec une minutie et une intuition étonnantes, sur tout ce qu’il voit et lit. On songe aux notes d’un blog avant l’heure, publiées avec la graphie aisément reconnaissable de l’auteur et entrecoupées d’illustrations en noir et blanc. Fanzines, livres, expositions, films, futurs classiques, œuvres patrimoniales et underground, rien ne semble avoir échappé à cet œil qui traque sans relâche des talents d’une incroyable diversité.

Willem fait partie, depuis plusieurs années, du jury du Prix de la Bande dessinée alternative du Festival.

Dessins parus dans Libération (2008, 2012).

Revue de presse, Charlie Hebdo, 1975 - Complet ! (Les Humanoïdes Associés, 1983).