Akira Toriyama - biographie

Le mardi 05 février 2013 à 14h38

Prix Spécial 40e anniversaire

Akira Toriyama

De tous les auteurs de légende d’une bande dessinée japonaise qui en compte pourtant beaucoup, Akira Toriyama est peut-être le plus remarquable, tant par l’originalité de son travail que par l’ampleur spectaculaire de sa diffusion de par le monde : plus de 350 millions d’exemplaires vendus pour le seul Dragon Ball, tous pays confondus et compte non tenu de la myriade de déclinaisons audiovisuelles qu’a connu cette série phénomène, assurément l’une des œuvres culte les plus importantes de l’histoire mondiale de la bande dessinée.

Akira Toriyama n’est pourtant pas, loin s’en faut, l’homme d’une seule œuvre. Né en 1955 et très tôt attiré par le dessin, il se lance dans la bande dessinée à la fin des années 70. Son premier manga publié, Wonder Island, paraît en 1978 dans l’hebdomadaire Shonen Jump. Le succès sera très tôt au rendez-vous pour ce jeune homme doué : la série Dr Slump, qui commence à paraître en épisodes en 1980, consacre vite Toriyama comme une nouvelle star du manga. Les lecteurs (et bientôt les spectateurs, car la série inspire sans attendre un dessin animé) se délectent de l’humour loufoque de cette œuvre réjouissante déclinée en 18 volumes — et disponible en langue française chez son éditeur de référence, Glénat.

Mais c’est la création suivante de Toriyama qui va véritablement consacrer son triomphe. Initialement esquissé en 1984 sous la forme d’une unique planche, Dragon Ball fait sensation dès son apparition et devient rapidement l’incarnation même du shônen manga, cette forme particulière de bande dessinée pour jeunes garçons mêlant action, arts martiaux, récit d’initiation, thèmes du dépassement de soi et motifs traditionnels de la culture japonaise — le tout lesté, dans le cas de Toriyama, d’une bonne dose d’humour et de parodie. 

Nourri des films de Jackie Chan et de certaines des figures du Voyage en Occident, un classique de l’imaginaire chinois racontant l’odyssée du Roi Singe, Toriyama va faire vivre cette saga pendant près de onze ans et quelques 7.000 planches ! Une équipe d’assistants de plus en plus importante, le Bird Studio, l’aidera bientôt à canaliser et mettre en forme les innombrables trouvailles et personnages d’une imagination phénoménale, puis, la déferlante du succès planétaire aidant, à nourrir les multiples déclinaisons, rebonds et spin-off de Dragon Ball : dessins animés, films de cinéma, anime comics, jeux vidéo, artbooks,  etc.

Traduit dans le monde entier, Dragon Ball est devenu au fil des années une véritable icône de la pop culture mondiale, à l’image de ses homologues japonais Albator ou Akira. Akira Toriyama n’en a pas moins continué à enrichir son œuvre avec de nouvelles créations, comme Cowa, Kajika, Nekomajin ou Sand Land, des récits d’envergure plus modeste créés au cours des douze dernières années et également traduits en français chez Glénat.


Logo Fauve 40 ans