Films, documentaires et avant-premières

Quand la bande dessinée passe du papier à l’écran… Avec cette année deux longs métrages de cinéma projetés en avant-première, en exclusivité au Festival d’Angoulême : Aya de Yopougon et Boule et Bill.

Projections en avant-première
au Méga CGR d’Angoulême 

Aya de Yopougon © Clément Oubrerie

Aya de Yopougon, réalisé par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie
Prix du meilleur premier album à Angoulême en 2006, présente dans la sélection officielle en 2012, la série en six volumes de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie (Gallimard) fait vibrer le Festival depuis ses débuts. Fin des années 70 en Côte d’Ivoire, à Yopougon, quartier populaire d’Abidjan. C’est là que vit Aya, 19 ans, une jeune fille sérieuse qui choisit d’étudier à la maison plutôt que de sortir avec les copines. Ses deux meilleures amies, Adjoua et Bintou préfèrent aller gazer (danser et draguer) en douce à la nuit tombée dans les maquis – les bars en plein air d’Abidjan. Mais les choses se gâtent quand Adjoua se révèle enceinte... Ce film d’animation, dont la sortie en salles est prévue fin avril 2013, s’inspire des deux premiers tomes de la série. Une exclusivité, avec UGC !

Samedi à 19h

© Bernard Deyries et Jean-Luc François

Les Mystérieuses Cités d’or, réalisé par Bernard Deyriès et Jean-Luc François.
Une projection exceptionnelle des trois premiers épisodes de la suite du dessin animé culte des années 80, en partenariat avec le Pôle Image-Magelis, Blue Spirit Animation et TFou, le programme jeunesse de TF1. Les trois petits héros de cette aventure, après avoir découvert la première cité d’or, quittent l’Amérique latine à bord du Grand Condor, pour se retrouver en Asie où ils chercheront une autre cité d’or. Et il en reste six autres à trouver !

Jean Chalopin signe le scénario de cette suite, réalisée par Bernard Deyriès pour la première saison et Jean-Luc François pour la deuxième. L’un et l’autre seront présents lors de la projection. Une exposition retraçant l’évolution du graphisme des Mystérieuses Cités d’or, des années 80 à aujourd’hui, sera présentée par ailleurs à l’espace Franquin durant toute la durée du Festival.

Dimanche à 10h30

 

© Alexandre Charlot et Franck Magnier

Boule et Bill, réalisé par Alexandre Charlot et Franck Magnier. 
La bande dessinée culte de Roba prend du relief pour un film en prises de vue réelles, avec Marina Foïs, Franck Dubosc et le jeune Nicolas Vaude pour incarner Boule. À la SPA, un jeune cocker se morfond dans sa cage, quand arrive un petit garçon aussi roux que lui. C’est le coup de foudre et le début d’une grande aventure en famille dans la France des années 70. Le film sortira en salles aussitôt après le Festival international de la bande dessinée, le 6 février 2013.

Samedi à 14h30


Projection en avant-première
à l’Espace Franquin

Les 75 ans de Spirou : un personnage, un esprit, réalisé par Pascal Forneri. Un documentaire pour évoquer Spirou sous toutes ses facettes. Spirou, c’est d’abord le célèbre personnage de groom voulu par Jean Dupuis, créé par Rob-Vel, repris par Jijé et devenu culte sous le crayon de Franquin. Mais c’est aussi l’hebdomadaire pour la jeunesse né dans les années 30 et qui, en dépoussiérant le récit en bande dessinée, va littéralement faire école, notamment dans le domaine de l’humour. Interviews, dessins, animations, toutes les formes sont utilisées dans le documentaire pour évoquer les artistes et « l’esprit » Spirou. Avec le concours des éditions Dupuis.

Vendredi à 19h


© Dupuis


Les documentaires projetés
au cinéma de la Cité,
Vaisseau Moebius, salle Nemo

40 ans de Grand Prix, réalisé par Benoît Peters
Pour les quarante bougies du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, une série de courts documents explore le travail de chacun des auteurs couronnés par le Grand Prix depuis la naissance de la manifestation en 1974.
Samedi à 10h en présence de l'auteur et dimanche à12h

King of comics, réalisé par Rosa von Praunheim
Ralf König est aujourd’hui l’un des auteurs de bande dessinée les plus populaires en Allemagne. Maniant avec finesse et beaucoup de drôlerie l’imagerie de l’univers gay, il parvient à toucher un large public. Dans ce film, Rosa Von Praunheim dresse le portrait d’un homme simple et modeste, qui, grâce à son sens de l’observation, a laissé son empreinte sur de nombreux lecteurs.
Vendredi à 15h - Attention public averti

Mille jours à Saigon, réalisé par Marie-Christine Courtès
Marcelino Truong a raconté dans son roman graphique Une si jolie petite guerre les débuts peu connus de la guerre du Vietnam. La réalisatrice de ce documentaire a décidé de le suivre dans son aventure, de Saint-Malo à Saigon. Mille jours à Saigon retrace aussi le cheminement intérieur de l’artiste, qui cherche à comprendre l’histoire de sa famille.
Dimanche à 10h

Patrice Pellerin, l’histoire par la bande, réalisé par Richard Hamon
En 2011, Yann de Kermeur, chevalier breton et corsaire du Roy, né dans le Finistère vers 1705, a bondi des bacs des libraires vers les écrans du monde entier. L’adaptation télévisuelle de L’Épervier de Patrice Pellerin s’est vendue dans 118 pays, amplifiant le succès des bandes dessinées déjà vendues à près d’un million d’exemplaires. En suivant son créateur de Bretagne à Versailles, ce documentaire s’attache à comprendre pourquoi le héros plaît tant, en nous replongeant au passage dans des séquences animées du XVIIIe siècle.
Dimanche à 11h

Benjamin Rabier, « l’homme qui fait rire les animaux », réalisé par Marc Faye
Publicitaire (Le Sel de la Baleine, Dubonnet), Benjamin Rabier fut l’inventeur du célébrissime logo de la Vache qui rit. Mais ce pionnier du dessin animé et de la bande dessinée (le canard Gédéon) fut aussi un illustrateur jeunesse extrêmement populaire, dont Hergé lui-même, admiratif, disait s’être inspiré  pour créer Tintin. Les Fables de la Fontaine qu’il a illustrées en 1906 sont encore éditées aujourd’hui. Le documentaire de Marc Faye rend hommage à son style vivant et coloré.
Jeudi à 15h et dimanche à 15h

Cent ans de bande dessinée coréenne, réalisé par Kang Bu-gil
Une évocation d’un siècle de création en bande dessinée en Corée, depuis ses tout premiers pas jusqu’à la bande dessinée numérique et aux modernesK-comics d’aujourd’hui. Un documentaire en forme de panorama complet avec, dans le rôle du narrateur, le dessinateur Lee Hyun-se, figure majeure du manhwa.
Samedi à 15h

Film d’animation de Paco Roca “La tête en l’air” 
Aborde avec beaucoup de subtilité des thèmes rarement traités : l’amitié et le quotidien d’une maison de retraite à travers la vieillesse et la maladie d'Alzheimer. Sortie le 30 janvier 2013.
Samedi à 12h en présence de l'auteur

Je vous ai compris (Avant-première Arte)
85' en présence du réalisateur Frank Chiche
Vendredi à 12h

La mémoire d'Alan
26' d'après Emmanuel Guibert
Samedi à 16h

Les films et documentaires projetés
à l'Espace Franquin
salle Bunuel

Rochette du transperceneige aux Écrins
52'. Un documentaire sur un auteur fasciné par la peinture et dont le livre Le transperceneige est adapté à l'écran cette année
Dimanche à 10h

Astérix et Oblix au service de sa majesté
film de Laurent Tirard
Dimanche à 14h30

Documentaire sur Albert Uderzo
90' en présence de l'auteur Laurent Boyer
Jeudi à 14h