Concerts de dessins

Pour la 40e édition du Festival, un millésime exceptionnel des Concerts de dessins®, emmenés sur scène par Zep, qui fêtera ainsi les 20 ans de Titeuf.

© FIBD/9eArt+, photo J.F Alvarez

Les Concerts de dessins® suscitent toujours l’excitation parmi les festivaliers. Suspense sur l’équipe de dessinateurs à l’affiche de ce moment scénique d’exception. Plaisir d’écouter la musique et la voix d’Areski Belkacem, entouré de ses musiciens. Émotion quand l’histoire prend forme peu à peu, sous le regard de tous.

Quoi de mieux qu’un double anniversaire pour marquer les esprits ? Pour le 40e Festival international de la bande dessinée, Titeuf vient souffler ses 20 bougies sur la scène du théâtre d’Angoulême. Zep en personne prend cette année les commandes des quatre Concerts de dessins® programmés pendant la manifestation, avec un groupe de dessinateurs de son choix. L’écolier le plus connu des Français va se balader en musique et en direct, sur grand écran. Une histoire complètement inédite qui prendra forme en temps réel, devant des centaines de spectateurs.

Un retour aux origines, en quelque sorte, pour Zep. C’est en effet sur une idée commune du dessinateur et de Benoît Mouchart, le directeur artistique du Festival, que sont produits les premiers Concerts de dessins® d’Angoulême, en 2005. Initialement imaginés à l’orée du XXe siècle aux États-Unis, presqu’en même temps que la bande dessinée moderne, ils deviennent vite l’un des ingrédients clés du Festival et sont désormais imités partout, en France, comme à l’étranger.

© FIBD/9eArt+

De part et d’autre de la scène, deux grandes tables à dessin se font face. À l’aplomb de chacune d’entre elles, une caméra, pour retransmettre en direct, sur un grand écran installé au-dessus de la scène face au public, ce qui va survenir sur l’espace de la feuille blanche. Au centre de la scène, les musiciens et leurs instruments. C’est le moment pour les dessinateurs d’entamer leur relais graphique. Le scénario a été préparé en amont. Quelques répétitions ont permis d’affuter les coups de crayons. Mais chacun garde son style pour créer en direct, une case après l’autre, cette histoire collective en images. Ils travaillent d’ordinaire dans le secret de leur atelier, les voici bêtes de scène. Ils ont pour habitude de peaufiner chaque trait, les voilà abandonnés aux fulgurances et aux accidents de l’inspiration du moment. La bande dessinée prend vie, pour le plus grand bonheur des spectateurs. Car rien n’est figé : le scénario est un cadre grâce auquel dessinateurs et musiciens jouent ensemble. Au hasard des variations des pinceaux et des feutres, des réactions de la salle, le récit s’étoffe, fluctue, s’enrichit d’une représentation à l’autre.

Les musiciens d’Areski Belkacem, eux aussi, travaillent avec une partition originale élaborée au préalable. Mais tous ont le regard rivé sur l’écran, à l’affût de ces impromptus graphiques qui vont nourrir leurs propres impulsions. Le rythme ralentit, un instrument prend soudain la première place, quelques notes s’improvisent, un nouveau motif musical s’esquisse… Tout au long de chaque représentation du Concert de dessins®, c’est ainsi un dialogue inédit et sensible qui se noue entre musique et images. Le charme et la magie des Concerts de dessins®, exactement. Rendez-vous fin janvier.

© FIBD/9eART+, photo J.F Alvarez

Deux auteurs de Hong Kong sur scène

Pour la première fois cette année, deux auteurs asiatiques participeront aux Concerts de dessins® : les hongkongais Siuhak et Little Thunder (cette dernière a déjà connu une première traduction française avec son diptyque Kylooe, paru chez Kana en 2010) feront en effet partie de l’équipe de dessinateurs rassemblés autour de Zep pour mettre en images une aventure de Titeuf.

Cette collaboration inédite est le prélude à un échange qui sera lui aussi une première : « exporter » les Concerts de dessins® à Hong Kong au printemps 2013 dans le cadre du French May, la plus grande manifestation culturelle de l’année dans cette grande ville chinoise. Pour la circonstance, le Festival d’Angoulême emmènera dans ses bagages Areski et ses musiciens, ainsi que deux dessinateurs français, pour y organiser sur place plusieurs représentations des Concerts de dessins®, en collaboration avec Siuhak et Little Thunder. Cette initiative est le produit d’une coopération entre le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, le Hong Kong Arts Centre, le Consulat général de France à Hong Kong et Macao et l’Alliance Française de Hong Kong.

Concerts de dessins®
Lieu : THÉÂTRE D’ANGOULÊME 
4 représentations du jeudi 31 janvier au dimanche 3 février, chaque jour à 14 h
Production : 9eArt+ 
Partenaire : Théâtre d’Angoulême
Scénario : Zep
Direction musicale : Areski Belkacem 
Sur une idée originale de : Zep et Benoît Mouchart 
Coordination et mise en scène : Benoît Mouchart

Réservez dès maintenant vos billets en ligne