EXPOSITION ALIX - L'ART DE JACQUES MARTIN

Le mercredi 04 octobre 2017 à 06h24

À l’occasion des 70 ans d’Alix, le célèbre personnage romain créé par Jacques Martin (1921-2010), le Festival International de la Bande Dessinée et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image présentent en janvier 2018 une exposition exceptionnelle, qui réunira plus de 150 œuvres originales.

Alsacien de naissance, Jacques Martin s’installe à Bruxelles en 1946, l’année de la naissance du journal Tintin. Il rejoint bientôt l’hebdomadaire des 7 à 77 ans, et le 16 septembre 1948 apparaît un tout nouveau personnage : Alix. Au crépuscule de la république romaine, le jeune aventurier d’origine gauloise voyage avec son jeune compagnon Enak tout autour de la Méditerranée, en Asie mineure, en Gaule, en Afrique, en Grèce, et même jusqu’en Chine. Inspiré par les historiens du XIXe siècle, passionné par Flaubert et Yourcenar, Jacques Martin écrit et dessine les aventures  d’Alix en s’appuyant sur une documentation très riche. Il représente ainsi un monde complexe, avec en toile de fond la rivalité entre César et Pompée mais aussi la vision d’un idéal perdu, incarné par la défunte civilisation grecque…

Toujours droit et vaillant, Alix ne tarde pas à refléter les préoccupations de son auteur et à révéler de nombreuses aspérités, parfois assez éloignées des canons de la bande dessinée franco-belge de son époque. Plutôt que de créer un héros qui ne serait qu’édifiant pour le jeune lecteur, Jacques Martin préfère en effet confronter son personnage au réel et à des choix parfois compliqués, à des conflits humains dont Alix ne sort pas toujours grand vainqueur.

L’exposition reviendra sur l’esthétique de Jacques Martin et sur les spécificités de cette œuvre riche, prolongée dès le début des années 1950 par la création du personnage contemporain de Lefranc, sans oublier les multiples collaborations de Martin au journal Tintin. Assurant pendant plusieurs années la chronique automobile et aéronautique de l’hebdomadaire, l’auteur est également de 1954 à 1972 l’un des piliers du Studio Hergé, travaillant aux côtés du créateur de Tintin sur différents albums tout en continuant à publier ses propres séries. Jacques Martin a ainsi réalisé une œuvre qui court sur plus de 60 ans, et dont certaines pièces d’exception seront exposées à Angoulême.

≈≈≈

Alix – The art of Jacques Martin

 

To celebrate the 70-year anniversary of Alix, the famous roman character created by Jacques Martin (1921-2010), the International Comic Book Festival and the International City of Comic books and Image are proud to present in January 2018 an exceptional exhibition, showcasing over 150 original pieces of artwork.

 

Born in Alsace, Jacques Martin settled down in Brussels in 1946, the very year of the birth of Tintin magazine. He soon joined the ranks of this famous weekly for the 7 to 77 year olds, and on September 16th 1948 an all new character made his entry: Alix. At the twilight of the Roman Republic, along with his young friend Enak, this young adventurer of Gallic origins roams the Mediterranean, and travels through Asia Minor, Gaul, Africa, and Greece, reaching as far as China. Drawing his inspiration from XIXth century historians, enthralled by Flaubert and Yourcenar, Jacques Martin relied on an extremely rich documentation to write and draw the adventures of Alix. This allowed him to represent a complex world, with as backdrop, both the rivalry between Caesar and Pompey and the vision of a lost ideal, as represented by the defunct Greek civilization…

Ever righteous and valiant, Alix rapidly reflected the preoccupations of his author and lost no time in revealing several sharp edges to his character, sometimes quite remote from the Franco-Belgian comic book standards of his time. Rather than simply create a paper-cut hero to act as an edifying caution for his young readers, Jacques Martin indeed preferred confronting his character with reality and sometimes-complicated choices, and having him deal with human conflicts where Alix didn’t always get the upper hand.

The exhibition shall dwell on Jacques Martin’s aesthetics and on the specificities of his fertile opus, extended as from the early fifties, by the creation of a counterpart to Alix, the contemporary character of Lefranc, without omitting the numerous contributions of Martin to Tintin Magazine. Maintaining over several years the automobile and aeronautical column of the weekly, the author was also, from 1954 to 1972, one of the pillars of the Hergé Studio, working alongside the creator of Tintin on various books, while keeping up the publication of his own series. Jacques Martin has thus created an impressive body of work, some exceptional pieces of which shall be on display in Angoulême.