Interview de Julie & Catherine Staebler pour le Prix de la BD alternative attribué à Biscoto

Le mercredi 31 mai 2017 à 15h43

Entretien avec les éditrices du magazine et des éditions Biscoto lauréates du Prix de la BD alternative 2017 « Biscoto »

Cette année le prix de la BD alternative a porté son choix sur une revue destinée à la jeunesse, un magazine indépendant et plein d’esprit qui met à l’honneur la création et les audaces graphiques. Biscoto est un journal qui « défend le travail d’auteurs émergents avec une grande liberté de ton et de forme » et qui accueille chaque numéro des dizaines d'auteurs, dont plusieurs parmi eux sont issus des concours Jeunes Talents et de la RévélatiONline, d’Oriane Lassius à Juliette Mancini, Guillaume Chauchat, Emmanuel Espinasse, et Nicolas Pinet. Nous avons voulu en savoir plus et leur avons posé quelques questions.

Comment sont nés ce journal et les Éditions Biscoto ?
Julie & Catherine Staebler : Biscoto s’est en partie créé sur le constat qu’il y a une grande diversité éditoriale dans la presse adulte et dans la bande dessinée indépendante pour les adultes, qui nous semblait manquer un peu en presse jeunesse. Et puis le souvenir de Grodada et Capsule Cosmique que nous lisions avec enthousiasme étant petites nous a donné envie de publier à notre tour un contenu périodique drôle et impertinent.

Le Journal Biscoto est une revue mensuelle pour enfants. Quelle idée de revue défendez-vous ? Comment recrutez-vous les auteurs et illustrateurs ? 
Julie & Catherine S.: Biscoto, est un mensuel thématique pour enfants qui fait la part belle à l'illustration contemporaine et à la bande dessinée alternative, nous soutenons des valeurs antisexistes et antiracistes. Biscoto se veut un territoire d’exploration graphique accessible aux plus jeunes et nous défendons le travail d’auteurs émergents avec une grande liberté de ton et de forme. Nous pensons qu’offrir à lire des documentaires, des bandes dessinées, des récits non formatés et audacieux, a des répercussions positives pour stimuler la curiosité, l’humour et le dialogue. On espère que cela contribue à donner envie de connaître des choses différentes de celles dont on a l’habitude et vers lesquelles on irait « à priori » !

À côté des publications mensuelles, il y a des numéros hors série, comme celui créé lors d'ateliers avec des enfants dans le cadre du Grand festival contre le racisme et l'antisémitisme au Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration. Comment choisissez-vous les thématiques ?
Julie & Catherine S.: Ce numéro hors-série a été créé sur une invitation du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l’histoire de l’immigration. L’équipe du Palais de la Porte Dorée tenait à garder le ton libre et enjoué de Biscoto pour aborder ces sujets, sujets auxquels nous sommes attachées et vigilantes dans Biscoto tous les mois.
Nous avons travaillé avec une douzaine d’enfants sur ce numéro hors-série, en privilégiant des formes de création collaboratives, des discussions collégiales, afin de créer un temps et un lieu où chacun puisse s’exprimer et débattre. Au-delà des thématiques abordées, le fait même de créer un journal pousse au travail d’équipe et à l’échange, c’est passionnant !

Comment avez-vous reçu ce Prix BD Alternative ? Quelle importance a-t-il pour vous ? 
Julie & Catherine S.: Nous sommes très touchées d’avoir reçu ce prix. C’est une reconnaissance d’autant plus forte que nous pensons que cela montre l’importance de l’existence de la bande dessinée alternative en direction des enfants et de la presse jeunesse engagée. Cela permet également à Biscoto de bénéficier d'une meilleure visibilité ce qui n’est pas rien pour une petite structure comme la nôtre !

Quels sont vos projets futurs ?
Julie & Catherine S.: Continuer à publier Biscoto tous les mois, bien sûr ! On se lance aussi dans l’édition de livres, des bandes dessinées évidemment, mais pas seulement. Aujourd’hui, il nous semble logique de publier des livres illustrés et des bandes dessinées, dans la continuité de l’esprit du journal. De plus, ces ouvrages s’inscrivent dans un temps long que ne permet pas la parution mensuelle de Biscoto, c’est une nouvelle aventure qui nous amuse beaucoup !

 

Dans la photo, les deux lauréates reçoivent le Prix de la bande dessiné alternative 2017 de Jean-Christophe Menu lors de la Cérémonie de Remise de Prix.