Exposition Loo Hui Phang Synoptique

Scénariste de bande dessinée et artiste pluridisciplinaire, Loo Hui Phang publie en 2016 deux nouveaux livres. Elle met en scène l’ensemble de son œuvre à travers des planches originales et des installations créées spécialement en collaboration avec les étudiants de l’EESI d’Angoulême.

Née au Laos, Loo Hui Phang grandit en Normandie où elle suit des études de Lettres modernes avant de se diriger vers l’écriture. Prolifique, ses scénarii s’illustrent dans de nombreuses bandes dessinées et livres illustrés qui forment une bibliographie désormais conséquente commencée en 1999. De Panorama et sa vision intime du désir à Cent mille journées de prières, voyage initiatique à travers un Cambodge tourmenté, en passant par le Prestige de l’uniforme sélectionné pour le Prix du dessin au Festival d’Angoulême en 2006, Loo Hui Phang crée des récits bien loin des archétypes.

Écrivaine et scénariste donc, mais aussi réalisatrice, l’autrice réalise des courts et moyens métrages tirés de son propre univers avec l’adaptation de Panorama ou des collaborations aux côtés de Michel Houellebecq dans Le Monde extérieur ou du groupe Moriarty pour le clip Matty groves.

© Frederik Peeters – Loo Hui Phang / Casterman 2016

Loo Hui Phang s’inscrit également dans l’espace public avec des performances mêlant dessin, vidéo et danse. Son parcours est fait de rencontres et de collaborations, il s’apparente à un entrelacement d’intimités et d’explorations mutuelles qui se matérialise notamment en 2014 avec une installation immersive, inspirée de La Ferme des Animaux de George Orwell et conçu avec l’illustrateur Blexbolex, ou encore en 2015 en s’inspirant cette fois-ci de La Chute de la maison Usher d’Edgar Allan Poe. Exploratrice insatiable des tensions – sexuelles, vitales, sentimentales – qui sous-tendent les rapports humains, l’autrice offre ainsi à chacune de ses créations une plongée aux sources des choses.

C’est à ce jeu qu’elle soumet aujourd’hui sa propre œuvre puisqu’elle devient, le temps de l’exposition qui lui est consacrée à Angoulême, sa propre commissaire. Comme le sont ses bandes dessinées, qui mêlent la dureté du monde extérieur et les possibilités de l’univers mental, cette nouvelle installation immersive se conçoit comme l’expérience d’un rêve dont les facettes seraient sensorielles, physiques et émotionnelles.

© Frederik Peeters – Loo Hui Phang / Casterman 2016

Loo Hui Phang propose aux visiteurs, lecteurs profanes ou initiés, un parcours fait de variations de lumières, de jeux de pistes et de paroles de dessinateurs. L’exposition s’attache en effet à montrer comment chaque dessinateur parvient à traiter graphiquement les thèmes de prédilection qui traversent les récits de l’autrice. En 2016, Loo Hui Phang publie deux nouveaux ouvrages : Nuages et Pluie, dessiné par Philippe Dupuy (Futuropolis), et L’Odeur des garçons affamés, dessiné par Frederik Peeters (Casterman). Si le premier se déroule au confins de l’Indochine et le second dans l’Ouest sauvage texan, les protagonistes évoluent simultanément dans des territoires impénétrables, défendus, où la dissimulation et les fragilités humaines ne s’en trouvent que plus révélées.

Ainsi, plus qu’une simple rétrospective, cette exposition peut s’aborder comme une nouvelle œuvre in situ et grandeur nature. Au-delà de cette lecture intuitive, une extension virtuelle faite de flashcodes disséminés tout au long du parcours invite le visiteur à approfondir sa découverte. En outre, l’exposition est réalisée en collaboration avec un groupe d’étudiants de l’ÉESI (École Européenne Supérieure de l’Image d’Angoulême), connectant ainsi la jeune création à une artiste contemporaine remarquée de la bande dessinée...

Pour compléter ce parcours ludique et immersif, cette exposition vous sera présentée avec un module de réalité augmentée. Nous vous proposons un fichier avec toutes les instructions pour vous préparer et profiter pleinement de l'exposition Synoptique :

Espace Franquin, RDC, 1, boulevard Berthelot du 26 au 29 janvier 2017

• Production : 9eArt+ / École européenne supérieure de l’image (ÉESI)
• Scénographie : Loo Hui Phang, Raphaël Barban et les étudiants de l’ÉESI : Antoine Arrinda, Natasha Aubey, Kathrine Avraam, Camille Bertuol, Athenaïs Didierjean, Jia Lei Duan, Xenia Morgun, Lucas Ngo, Rafaël Rabaud, Benjamin Sebbagh et Kuo Wang
• Coordination : Guy Limone


string(3) "819"
string(6) "photos"
Total : 5 - Reste : 0