90 minutes, par Yannick Grossetête

Le samedi 20 janvier 2018 à 17h14

Les Jeunes Talents ont publié : interview de Yannick Grossetête, Jeune Talent 2017, qui vient de sortir sa première BD, 90 Minutes, chez Delcourt, dans la collection Tapas.

×

Dans vos dessins d’humour, les personnages n’ont pas de visage et semblent perdre leur identité dans la bêtise générale. Est-ce une manière de jouer avec nos traits communs, de laisser le lecteur se projeter ?

Y. Grossetête : En fait, j’essaie de faire en sorte que le dessin serve au mieux l’histoire. Pour les petites saynètes de 90 Minutes, l’humour est assez absurde, et avec un dessin plus « réaliste » comme dans le reste de mon travail, ça ne marchait pas. J’ai donc pris le parti d’un dessin plus graphique et épuré. En enlevant le visage, j’ai l’impression de leur donner de base une expression « vide ». Ça enlève aussi une information au lecteur, du coup ça se lit plus vite. Il n’y a que les numéros et les maillots pour différencier les joueurs. Un peu comme quand on va voir un match en tribune : les joueurs sont loin, il n’y a pas de visages.

×

Illustration 90 minutes, par Yannick Grossetête

×

Dans cet album, le foot déborde du terrain et s’infiltre dans toutes les situations de la vie moderne. Qu’est-ce que le football dit sur notre société à travers ces saynètes absurdes et décalées ?

Y. Grossetête : J’ai essayé de prendre du recul sur le foot, qui est traité trop souvent de manière sérieuse. J’ai essayé de dédramatiser tout ça et de présenter les footballeurs comme des gens normaux, avec leurs petits problèmes du quotidien, leurs doutes, sur et en dehors du terrain, dans la vie de tous les jours.

×

Sélectionné et 3e lauréat du concours Jeunes Talents 2017, quel souvenir gardez-vous de cette expérience ? Avez-vous de conseils pour ceux qui voudraient se lancer ?

Y. Grossetête : C’était une belle expérience ! On rencontre plein de gens, d’autres jeunes auteurs, des auteurs confirmés et des éditeurs… C’était très enrichissant, ça met un bon coup de boost pour la suite. Et puis on était vraiment bien accueillis ! Pour les conseils c’est un peu bateau, mais je dirais : y aller à fond et parler d’un sujet qui tiens vraiment à cœur.

Quels sont vos autres projets ?

Y. Grossetête : Je suis en train de terminer le dessin d’un album qui s’appelle Michel, avec Arnaud Le Gouëfflec au scénario. Ça sortira chez Fluide Glacial en mai prochain. Ça parle de Michel, un type un peu loser qui du jour au lendemain devient irrésistible, et qui ne comprend pas pourquoi, avec toute la problématique de comment il va gérer cette subite transformation au quotidien. Il a d’un coup un « super pouvoir », mais il se rend vite compte qu’un « grand pouvoir implique de grandes responsabilités » comme dirait Ben Parker. Les dix premières pages de l’album sont dans le numéro 500 de Fluide Glacial, avec aussi deux pages d’interview par Yan Lindingre, où Arnaud Le Gouëfflec parle un peu plus en détail de notre album. Je mets aussi des morceaux de cases assez régulièrement sur instagram.

Sinon j'ai écrit une série de saynètes dans le même ton que 
90 Minutes, mais sur l'amour, les couples. J'ai aussi un projet plus personnel, mais pour le moment je mets tout mon amour et mon énergie dans le projet Michel.