L'Eté Diabolik

Alexandre Clérisse
Thierry Smolderen

Ed. Dargaud

Sélection Polar SNCF 2017

Baigné de clins d'œil et de références pop, ce récit d'espionnage aux superbes couleurs acidulées se situe à l'été 1967. Pour Antoine, âgé de 15 ans, les découvertes et les surprises vont être mémorables… Après Souvenirs de l'empire de l'atome, les auteurs rendent ici un hommage appuyé au fumetto italien Diabolik.


Alexandre Clérisse

Né le 30 octobre 1980 à Aurillac, Alexandre Clérisse passe son enfance à Saint-Cère, dans le Lot, où il obtient son bac en 1999. Encouragé par Michel Lablanquie (créateur des éditions Rackam), il crée, à cette époque, le collectif de musique et de BD La Pie lotoise, grâce auquel il expérimente ses premiers fanzines et l'autoédition. En 2000, il entame une première année d'histoire de l'art à l'université du Mirail, à Toulouse mais décide finalement de rentrer à Aurillac pour suivre un BTS de communication visuelle (graphisme, édition...). Il obtient son diplôme en 2002. Il s'intéresse alors à l'infographie et à l'illustration jeunesse. S'ensuit une période de travaux variés – affiches, maquettes et illustrations –, pour plusieurs organismes citoyens, associations culturelles, festivals, conseils généraux et agences de communication. Mais, en 2003, il se tourne à nouveau vers la bande dessinée et intègre l'École européenne supérieure de l'image, à Angoulême. Il y rencontre Tony Neveux et François Henninger, avec lesquels il conçoit la revue collective ‘Le Mouchoir' (BD pliable). L'année suivante, il réalise, avec Tony Neveux et Violaine Cousty, la maquette et la communication de l'exposition "Au fil du Nil", du nom de la revue annuelle de l'ÉESI. C'est avec la mention félicitations du jury qu'il décroche son DNAP de bande dessinée en 2005. Toujours avec l'équipe du ‘Fil du Nil', il réalise le plan du 33e Festival international de la BD d'Angoulême, en 2006. On commence à découvrir quelques-unes de ses réalisations dans la presse locale et nationale, et dans certains magazines, comme ‘Choco Creed' ou ‘Toboggan'... À la même période, il rencontre David Prudhomme, un de ses auteurs préférés, qui lui propose de mettre en couleur "La Farce de maître Pathelin" (Éditions de l'an 2, 2006). 2006 toujours, il illustre "Le Fruit défendu" (L'Arbre vengeur), de Théodore Francos Powys. En 2007, il publie "Jazz Club" (Dargaud) en solo et entame de fructueuses collaborations. Il se lance également dans de nouveaux projets, dont Ginko (avec le collectif Café Creed), un programme qui initie les enfants à l'écologie par la bande dessinée. En 2009, il signe seul "Trompe la mort" (Dargaud) et entre dans un nouvel atelier, Le Gratin, toujours à Angoulême. L'année suivante sort "L'École des lutins" (Glénat, 2010), un livre jeunesse qu'il réalise à quatre mains avec Mylène Rigaudie. En 2013 paraît "Souvenirs de l'empire de l'Atome" (Dargaud), ouvrage de longue haleine, sur un scénario de Thierry Smolderen. La collaboration entre les deux hommes ne s'arrête pas là puisqu'en 2015 sort "L'Été diabolik".

Thierry Smolderen

Thierry Smolderen est né le 25 novembre 1954 à Bruxelles. Il occupe les années 1970 avec des études de cinéma d'animation à La Cambre (Bruxelles) ainsi que diverses expériences théâtrales (mises en scène et écriture, en collaboration avec Pierre Sterckx) et musicales (il est guitariste de jazz). Au milieu des années 1980, il entame une carrière de scénariste de BD, en parallèle avec son travail de critique et d'essayiste pour les ‘Cahiers de la bande dessinée', alors dirigés par Thierry Groensteen. Il se tourne d'abord vers la science-fiction, en prenant la suite de "Dans l'ombre du soleil" (Glénat, 1989), avec Colin Wilson, et d'"Hybrides" (Glénat, 1987—1991), qu'il coécrit à partir du tome 2 avec Séraphine. Il participe également à la série d'albums érotiques "Fripons" (Humanoïdes associés), écrits et dessinés collectivement. Chez le même éditeur, il signe aussi "Karine Springwell" (1990-1995), avec Philippe Gauckler, "Colère noire" (1990-1993), avec Philipppe Marcelé, et "Nombre" (1991-1992), avec Egger. En 1993, Smolderen fait son entrée chez Dargaud avec "Gipsy", série d'anticipation mise en images par Enrico Marini. Le dernier tome, le sixième, paraît en 2002. En 1994, il travaille, avec Mister B., à l'adaptation en bande dessinée des aventures de Sonic, héros de jeux vidéo. Le tome 1 de "Sonic adventures" paraît chez Sirène. Thierry Smolderen se rapproche ensuite de Dominique Bertail, avec lequel il réalise "L'Enfer des Pelgram" (Delcourt, 1998-2000). Les deux complices se retrouvent en 2008 pour une nouvelle série, "Ghost Money" (Dargaud), dont le cinquième et dernier tome paraît en 2016. La même année sort "Souvenirs de l'empire de l'Atome" (Dargaud), avec Alexandre Clérisse, un one shot de longue haleine. La collaboration entre les deux hommes ne s'arrête pas là puisqu'en 2015 sort "L'Été diabolik" (Dargaud). Reconnu comme l'un des principaux spécialistes actuels de l'histoire de la bande dessinée, Thierry Smolderen a publié de nombreux essais et articles sur le sujet dans les revues spécialisées ‘Les Cahiers de la bande dessinée' et ‘9e art‘, ainsi que dans différentes revues francophones, ‘Art Press', ‘Circus', ‘Pilote'... ou anglophones ‘Comic Art', ‘International Journal of Comic Art', ‘Sign's'. En 2009, il publie un ouvrage théorique, richement illustré, intitulé "Naissances de la bande dessinée" (Impressions nouvelles). Il y explore les origines de la bande dessinée en s'intéressant d'une part aux rapports complexes du 9e art avec les médias qui émergent au cours du XIXe siècle, qu'il s'agisse de la photographie, du cinéma ou de la presse illustrée. D'autre part, tout en soulignant l'inscription fondamentale de la bande dessinée dans la tradition de l'illustration humoristique, il en étudie aussi les relations complexes avec les premières formes expérimentales du roman moderne... et remonte ainsi le fil de l'histoire jusqu'au XVIIIe siècle, et plus précisément l'oeuvre du peintre et graveur anglais William Hogarth. Marié et père de deux enfants, Thierry Smolderen habite à Angoulême depuis 1994. Il enseigne le scénario et l'histoire de la bande dessinée à l'École européenne supérieure de l'image (ÉESI et y coordonne le master de bande dessinée, qu'il a contribué à fonder, en partenariat avec l'université de Poitiers.

Informations

Editeur : Dargaud
Auteur(s) : Alexandre Clérisse,
Thierry Smolderen
Parution : 08/01/2016
ISBN : 9782205073454